Tunisie : Une tension « dangereuse » avant le match Espérance ST – Al...

Tunisie : Une tension « dangereuse » avant le match Espérance ST – Al Ahly

Par -
Photo issue des réseaux sociaux

Guerre, bataille, violence… tels sont les termes que nous pouvons utiliser pour décrire l’ambiance et la tension qui prévalent avant le match, très attendu, opposant l’Espérance Sportive de Tunis à Al Ahly du Caire pour le compte de la finale retour de la ligue des Champions qui aura lieu ce vendredi 9 novembre 2018 au stade olympique de Rades.

En effet, la tension semble être à son apogée même si nous ne sommes encore qu’à quatre jours du match.

Retour sur les faits. L’origine de cette tension est le résultat de ce que le camp espérantiste a défini comme une trahison de la part des égyptiens ayant reçu l’Espérance à Alexandrie mais aussi de l’injustice subie par l’équipe de Bab Souika, et dont l’arbitre algérien était le principal auteur.

Face à cette situation, ce sont les réseaux sociaux qui s’avèrent être une arène pour alimenter davantage cette tension. Les appels à malmener (par tous les moyens possibles) l’équipe égyptienne dès son arrivée en Tunisie sont innombrables, au point qu’Al Ahly a officiellement demandé de renforcer son dispositif sécuritaire en Tunisie.

Capture d’écran d’un événement organisé sur Facebook

En effet, sur les pages Facebook espérantistes, on se croirait dans une véritable ambiance de guerre, inutile de réciter certains appels à la violence, car la situation est déjà délicate. Mais cette situation résulte également de certaines interventions médiatiques de responsables sportifs qui ne cessent d’alimenter la tension.

Au stade de Rades, 60 mille spectateurs

Le président de la Fédération Tunisienne de Foobtall, Wadii Al Jari, s’est réuni avec les hauts cadres du Ministère de l’Intérieur. Les directeurs généraux du MI ont donné leur accord pour que le match retour entre l’Espérance de Tunis et Al Ahly d’Egypte, se déroule en présence de 60 mille spectateurs, le défi sécuritaire est donc plus qu’énorme, d’autant plus que depuis la révolution, on n’a jamais vu ce stade au complet.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo