Octobre musical : Avec le duo Grigoras, des violons recueillis et virtuoses

Le public tunisien, celui de l’Acropolium en particulier, connaît bien le duo Grigoras.
En effet, ces deux violonistes roumains enseignent en Tunisie depuis de longues années et se consacrent corps et âme à la grande musique.

Généreuses et virtuoses, leurs contributions ne se comptent plus ainsi que les diverses expériences auxquelles ils ont donné le jour.

Lorsque se rencontrent leurs deux violons, Andreea et Bogdan Grigoras sont dans une élévation perceptible, frôlent l’extase musicale et se fondent littéralement dans leurs instruments.

Il font alors régner la musique la plus subtile, celle qui est la plus imprégnée de cet azur et ces éther que chantent les Romantiques.

Pour leur récital du 29 octobre à l’Acropolium de Carthage, les Grigoras ont fait appel au pianiste Mehdi Trabelsi pour les appuyer dans leur essor et poser un socle aux envolées de leurs deux violons.

Pleinement assumé, ce choix donnera une assise nouvelle au jeu du duo qui, recueilli en début de concert, alternant sonate de Haendel et suite de Chostakovitch, libérera toute la joie de la musique avec une Danse hongroise de Brahms et une pièce magique de Piazzola.

Entre temps, le trio d’un soir passera en revue contemporains roumains et souvenirs andalous de Gottshalk, rendant une copie aussi lumineuse que généreuse.

Bravo les artistes !

Commentaires: