Antiquité : Quand Makthar accueillait les réfugiés fuyant Carthage

Antiquité : Quand Makthar accueillait les réfugiés fuyant Carthage

Par -

Idéalement située entre le nord-ouest et le centre-ouest de la Tunisie, la ville de Makthar a une très longue histoire.

Sur les contreforts de la Dorsale tunisienne, protégée par oued Saboun, l’antique Mactaris a en effet un passé qui synthétise toutes les influences qui se sont succédées en Tunisie.

Libyque, numide puis punique, Mactaris existe depuis plus de 2800 ans comme l’attestent les mégalithes qui y ont été découverts.

A la chute de Carthage en 146 av.J-C, la ville avait même accueilli les réfugiés fuyant les destructions des Romains.

Mactaris connaîtra son apogée à la fin du deuxième siècle puis déclinera au temps des Vandales.

La ville recèle l’un des plus vastes sites archéologiques de Tunisie. Commencées en 1890, les fouilles n’ont pas livré tous leurs secrets étant donné l’étendue de l’antique Mactaris.

Une visite dans cette cité historique qui se trouve à une centaine de kilomètres de Tunis permet de découvrir plusieurs monuments à l’image de l’arc de Trajan (notre photo), la Schola Juvenes ou encore la basilique d’Hildeguns le Vandale.

Relativement peu connu et fréquenté, le site antique de Makthar n’en demeure pas moins l’un des plus importants de Tunisie.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo