Des réseaux de contrebande se procurent des médicaments coûteux via les entreprises...

Des réseaux de contrebande se procurent des médicaments coûteux via les entreprises publiques

Par -

Le Directeur général de la Pharmacie Centrale de Tunisie affirme que des réseaux de contrebande visent depuis des mois les médicaments coûteux et s’en procurent depuis les structures publiques dont les hôpitaux et les cliniques de l’assurance sociale. Ensuite ils les transfèrent en Libye ou les revendent à des prix exorbitants.

Dans une déclaration accordée à Mosaïque fm, il a ajouté que les plus importants taux de contrebande de médicaments sont enregistrés dans six gouvernorats de l’Ouest et du Sud du pays : Médenine, Tozeur, Gafsa, Kasserine, Tataouine et Le Kef, où le taux de consommation des médicaments a triplé en une seule année, par rapport aux gouvernorats de Ben Arous, Manouba et Nabeul où ce taux ne dépasse pas les 5%.

« Cette différence traduit et confirme la présence de très grandes opérations de contrebande de médicaments, notamment dans le secteur privé, au niveau de ces régions », a-t-il ajouté.

Chose qui avait été déjà confirmé par le ministre de la Santé en personne, déclarant hier, que des réseaux de contrebande des médicaments sont quotidiennement démantelés à Sfax, Medenine, Kasserine et à Tunis et poursuivis en justice. Il a ajouté que son ministère contient de gros dossiers de corruption dans ce secteur.

Selon lui, en plus de la Pharmacie centrale, des médecins et pharmaciens sont impliqués dans ces affaires.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo