Pourtant « démantelée » depuis 2015, la Katiba Okba Ibn Nafaa frappe de nouveau

Pourtant « démantelée » depuis 2015, la Katiba Okba Ibn Nafaa frappe de nouveau

Par -

La brigade terroriste Katibat Okba Ibn Nafaa a annoncé, dans la soirée du dimanche 9 juillet, être derrière l’attaque meurtrière perpétrée hier contre un véhicule de la Garde nationale.

Dans un communiqué, le groupuscule terroriste revendique l’attentat et indique avoir mis la main sur plusieurs armes, dont les mitrailleuses des agents de la Garde nationale.

Rappelons que six agents de la garde nationale sont tombés en martyrs sous le feu des terroristes. Ils sont tous âgés de moins de 28 ans :

  • Hatem Malat 28 ans originaire de Kairouan
  • Anis Ouerghi 25 ans originaire de Rades
  • Arbi Gizani 28 ans originaire de Cité Ettadhamon
  • Hamza Dallali 28 ans originaire de Bizerte
  • Houssem Khlifa 27 ans originaire de Kélibia
  • Achref Cherni 27 ans originaire de Tejerouine

Ce qui retient surtout l’attention et préoccupe dans cette affaire, outre le décès de six de nos meilleurs jeunes sécuritaires, c’est le « retour » de la Katiba Oqba Ibn Nafaa.

Comment se fait-il que, 3 ans après l’annonce de démantèlement de ce groupe terroriste par l’ancien Chef du gouvernement Habib Essid (le 15 juin 2015) la Katiba revedient active ? N’avait-t-on pas annoncé en mars 2015 la mort de Khaled Chaib alias Lokmane Abou Sakhr, chef du groupe terroriste Katiba Okba Ibn Nafaa ?

A l’époque, quelques semaines après l’attaque du Bardo, Essid avait également annoncé que c’est l’élimination de Lokmane Abou Sakhr, qui avait permis de démanteler cette phalange et mettre un terme aux opérations terroristes de ce groupe engagé dans toutes les opérations terroristes en Tunisie. « C’est la première grande réaction à l’attaque terroriste au Bardo du 18 mars dernier« , avait-il notamment dit.

Un retour en force d’un groupuscule longtemps oublié ou des déclarations « officielles » capricieuses ?

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo