Khemaïes Jhinaoui insiste : « La Tunisie n’abritera jamais de camps de migrants »

Photo d’illustration. CP : AP

Le ministre des Affaires étrangères Khemaïes Jhinaoui a affirmé, une nouvelle fois, qu’aucun camps de réfugiés ou groupements de migrants secourus aux larges de la Méditerranée ne sera mis en place en Tunisie.

Dans une déclaration accordée au journal londonien Al Arab, le ministre a indiqué que cette idée, que certains pays européens veulent faire passer, ne résoudra pas le problème puisque ce dernier sera transféré de la mer à la terre.

La Tunisie a, selon lui, une autre approche pour traiter ce phénomène, se basant sur la facilitation et l’organisation de la migration.

Rappelons que la semaine dernière, l’ambassadeur de Tunisie auprès de l’Union Européenne, Tahar Chérif, a également formellement démenti la possibilité d’instaurer des centres de refugiés sur le sol tunisien.

« La question a été posée au chef de notre gouvernement il y a quelques mois déjà lors d’une visite en Allemagne, elle a été posée aussi par l’Italie, et la réponse est claire : c’est non ! », a-t-il déclaré hier à Le Soir. « Nous n’avons ni les capacités ni les moyens d’organiser ces centres de rétention. Nous souffrons déjà beaucoup de ce qui se passe en Libye ».

La Tunisie avait refusé l’idée de Berlin sur la possibilité d’ériger des camps, sur son sol, pour accueillir des migrants sauvés au cours de leur traversée de la Méditerranée depuis la Libye.

En février 2017, Chahed avait été clair quant à ce sujet : « la Tunisie est une jeune démocratie et je ne pense pas que ça va fonctionner, ni que nous aurions la capacité pour gérer les camps de migrants ici ».

Commentaires: