Retard d’un vol à cause de Salma Elloumi : Tunisair ouvre une enquête

La compagnie aérienne Tunisair a annoncé qu’une enquête sera ouverte pour déterminer les dessous de l’affaire accusant la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, d’avoir causé un retard à bord d’un vol à destination de Belgrade.

Dans un communiqué, Tunisair a expliqué que contrairement à ce qu’il a été partagé sur les réseaux sociaux, la ministre et sa délégation étaient à bord de l’avion bien avant son décollage.

« Par erreur, le commandant de bord a été informé que la délégation était en retard, et il l’a annoncé via les hauts-parleurs, alors que la ministre était à bord », explique-t-on.

Pour sa part, le ministère du Tourisme a publié un communiqué pour expliquer sa version des faits.

Le département a indiqué qu’une délégation se dirigeant vers Belgrade pour signer une convention portant sur la formation dans le secteur touristique a fini toutes les procédures de voyage et était à bord de l’avion 20 minutes avant le décollage.

« Le pilote a utilisé les hauts parleurs pour s’attaquer à la ministre du Tourisme Salma Elloumi Rekik, l’accusant d’avoir causé un retard. Après quelques minutes, il s’est avéré que le groupe retardataire était formé de 9 touristes mineurs et quelques personnes enregistrées sur la liste d’attente. Le pilote a continuer de s’attaquer à la ministre et à la délégation, d’où leur choix de quitter l’avion. », explique le communiqué.

Commentaires: