Gravement blessés, le berger et le soldat ne seront pas transférés à Tunis

Photo d’archives

Le directeur régional de la santé, Abdelghani Chaabani a déclaré qu’à cause de l’état très critique du berger agressé par des terroristes et du militaire qui a été blessé suite au renversement de son véhicule, ces deux victimes ne peuvent pas être transportés à l’hôpital militaire à Tunis.

Dans une déclaration accordée à Mosaique fm, Chaabani a indiqué que c’est l’équipe médicale à l’hôpital régional de Kasserine qui a estimé que leurs cas sont toujours critiques d’où l’impossibilité de leur transfert.

Rappelons que le ministère de la Défense nationale a annoncé qu’un berger a été agressé, samedi, par un groupe terroriste retranché au mont Chaambi du gouvernorat de Kasserine.

Selon un communiqué du ministère, ce groupe terroriste a violemment frappé le berger et lui a coupé un bout de son nez avant de le relâcher.

En état critique, il a été déplacé à l’hôpital régional de Kasserine par une unité militaire qui s’est déplacé sur place.

En route vers l’hôpital, l’un des véhicules qui escortait l’ambulance a eu un accident et sept militaires ont subi des ecchymoses et des contusions, ce qui a nécessité leur transport au même hôpital pour recevoir les soins nécessaires, ajoute-t-on dans le communiqué relayé par l’agence TAP.

Commentaires: