Drame de Kerkennah : Le déchirant témoignage du frère d’un naufragé

Crédit photo : AFP

Le naufrage de Kerkennah a frappé de nombreuses familles. Dhaker, 30 ans, avait décidé de tenter l’aventure et de gagner l’Italie pour rejoindre son frère en Europe. Il est mort lors du naufrage comme des dizaines d’autres migrants.

Son frère, Riadh, 21 ans, est revenu sur les rudes conditions qui ont poussé Dhaker à vouloir partir. Dans un témoignage à la fois poignant et déchirant, Riadh a raconté les mésaventures de son frère aîné dans l’émission radiophonique Sbeh Ennes.

Riadh était au courant des projets de son frère malgré le désaccord de sa famille. « Dhaker travaillait au sein de la SOGEGAT et était payé 1 dinar ce qui ne lui permettait pas d’avoir une vie décente et digne », a-t-il dit.

Il était frustré et cherchait un travail plus rémunérateur, mais sa candidature a été refusée à de nombreuses reprises. « Il broyait du noir et a donc décidé d’émigrer clandestinement vers l’Italie », a déclaré Riadh.

De Tunis (Denden), Dhaker se rend à Sfax muni de 3400 dinars, le coût de la traversée. Il ne connaissait pas l’heure du départ tout comme les 180 autres migrants qui étaient sur l’embarcation qui a fait naufrage.

Son frère Riadh, s’étonne qu’un nombre si élevé de migrants puissent se donner rendez-vous pour quitter clandestinement le pays sans que personne ne s’en rende compte.

« De toutes les façons qu’on meurt de faim ou qu’on meurt au large, en Tunisie, on est mort » a-t-il lancé, ajoutant que lui aussi émigrera clandestinement s’il ne trouve pas un travail.

Commentaires: