L’ONU félicite la Tunisie pour le premier procès de la justice transitionnelle

L’ONU félicite la Tunisie pour le premier procès de la justice transitionnelle

Par -

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, s’est félicité du démarrage de la première audience par une Chambre criminelle spécialisée dans une affaire concernant des violations graves des droits de l’homme commises entre juillet 1955 et décembre 2013 en Tunisie.

Cette première audience portait sur le cas de 13 personnes, dont d’anciens hauts fonctionnaires, accusés d’être impliqués dans la torture, le meurtre et la disparition forcée d’un activiste islamiste, Kamel Matmati, en octobre 1991.

Le personnel des droits de l’homme des Nations Unies était présent, mardi, lorsque la Chambre criminelle spécialisée de Gabès a entamé son travail, note un communique de l’organisation. « C’est un moment vraiment historique – le début d’une nouvelle ère dans la lutte contre l’impunité en Tunisie », a déclaré Zeid.

« J’adresse mes félicitations les plus sincères au gouvernement et au peuple tunisien pour avoir permis à cela de se réaliser, au moment où d’autres pays ont connu des échecs sur leur voie vers la justice. »

Prolongation du mandat de l’IVD

« Je suis heureux d’apprendre que l’Instance Vérité et Dignité et le gouvernement sont parvenus à un accord pour permettre à l’Instance d’achever son mandat, notamment en transférant les cas de violations graves des droits de l’homme aux Chambres criminelles spécialisées,  » a déclaré Zeid.  » J’espère profondément que cela permettra au processus de justice transitionnelle de poursuivre sa voie, paisiblement, jusqu’à la réalisation de ses objectifs. »

Le chef des droits de l’homme de l’ONU a noté que le processus de justice transitionnelle en Tunisie « constitue un exemple extrêmement positif et un modèle pour le reste du monde en général, et l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient en particulier ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo