La harissa, la bsissa, le malouf, l’outilla… bientôt inscrits au patrimoine immatériel de l’UNESCO ?

Illustration

Dans un communiqué publié récemment par le ministère des Affaires culturelles, les grands « chantiers » de l’Institut National du Patrimoine durant cette année ont été présentés.

Il s’agit notamment de célébration de la 27e édition du mois du patrimoine ainsi que la célébration du soixantième anniversaire de l’Institut.

Mais ce qui est important, c’est qu’une liste de quelques composantes du patrimoine immatériel tunisien qui vont être présentées pour être inscrites au patrimoine immatériel de l’UNESCO a été dévoilée.

« Le 4e grand chantier qu’ont entamé les experts de l’INP depuis quelques temps est sans doute la préparation des dossiers de quelques composantes du patrimoine immatériel et ce afin de les déposer à temps auprès de l’UNESCO. Une 1ère liste comportant une dizaine de biens a été déjà tracée par les experts qui se penchent actuellement sur l’élaboration des dossiers ».

Cette liste comporte notamment la charfia ou chrafi, méthode de pêche traditionnelle utilisée généralement à Kerkennah, la harissa, le mergoum tunisien, tissage traditionnel qui diffère d’une région à une autre, la bsissa, aliment traditionnel.

Il s’agit également de la fameuse musique tunisienne née de la rencontre musicale arabo-andalouse, le Malouf et la cérémonie de l’outilla, la fête précédant le mariage organisée à la maison de la future mariée.

Liste complète :

  •  La charfia ou chrafi, méthode de pêche traditionnelle utilisée généralement à Kerkennah
  •  La harissa (purée à base de piments rouges)
  • Le mergoum tunisien (tissage traditionnel qui diffère d’une région à une autre)
  • Le festival international du Sahara de Douz
  •  La bsissa (aliment traditionnel préparé généralement à base de blé et dont la composition diffère d’une région à l’autre, certains y ajoutent des amandes, des dattes, des fruits secs…)
  • La tradition orale(Al-Idba)
  • Le calendrier agricole traditionnel tunisien
  • Le malouf tunisien (musique tunisienne née de la rencontre musicale arabo-andalouse)
  • La cérémonie de l’outilla(fête précédant le mariage organisée à la maison de la future mariée)
  • La Ziara (visite rituelle prisée par les adeptes des multiples confréries soufies de Tunisie)

Il faut rappeler que depuis octobre 2016, la responsable du projet « Food quality Label Tunisia » à l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), Lamia Chekir Thabet avait indiqué que la Tunisie a entamé une démarche est en cours pour inscrire la harissa au patrimoine immatériel à l’UNESCO.

Commentaires:

Commentez...