« L’exclusion ne peut que conduire à la guerre civile », prévient Ghannouchi

« L’exclusion ne peut que conduire à la guerre civile », prévient Ghannouchi

Par -
CP : Page Facebook Ennahdha

« Tous ceux qui accusent le Mouvement Ennahdha de l’assassinat de Chokri Belaïd et de terrorisme et qui incriminent les dirigeants du parti sans condamnation judiciaire sont des adeptes de l’exclusion », a déclaré, dimanche 11 février 2018 le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi.

« L’exclusion ne peut que conduire à la guerre civile », a-t-il prévenu lors du congrès extraordinaire du Mouvement Ennahdha à Béja, rapporte l’agence TAP.

« Ces inconditionnels de l’exclusion n’ont pas réussi, jusque-là, à démontrer comment la démocratie peut naitre de l’idéologie marxiste », a-t-il lancé.

« La démocratie au sein du Mouvement Ennahdha repose sur des fondements idéologiques qui favorisent la cohabitation et croient que la Tunisie peut accueillir toutes les orientations », a-t-il souligné.

« La Tunisie a réussi à instaurer la démocratie et ne lui reste que les élections municipales pour mener à terme ce processus politique », a-t-il indiqué.

D’autre part, et dans une déclaration accordée aux médias dans le cadre de cette visite, Ghannouchi a répondu à la déclaration d’un des députés du Front populaire qui a dénié le qualificatif de parti politique au mouvement Ennahdha. « C’est un pari pour mener le pays à une guerre civile », a déclaré Ghannouchi.

Ce n’est pas la première fois que le chef du parti islamiste évoque la guerre civile en Tunisie. En 2013, Rached Ghannouchi avait répondu d’une manière virulente à une publication des jeunes du mouvement de Nidaa Tounes sur Facebook, qui accusent Ennahdha de vouloir imputer la responsabilité des derniers événements de Jebel Chaâmbi aux forces armées et aux forces de l’ordre.

« «Quand le combat politique atteint un tel niveau, que reste-il à espérer d’une transition démocratique ? Nidaa Tounes sème les premières graines de la guerre civile… Les pages du RCD propagent la «fitna et le mensonge » a-t-il dit sur le réseau Facebook.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo