Hausse de la criminalité : 200.000 crimes enregistrés en 6 ans, selon L’ITES

Selon une étude réalisée par l’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques, la criminalité prend une ampleur considérable en chiffres et violences. Durant ces 6 dernières années, le nombre des plaintes déposées pour crime a atteint 200.000. Ce chiffre n’englobant que des crimes graves et pourrait tripler si on compte les crimes d’agression par violences verbales ou physiques.

Autre chiffre alarmant est celui de nombre de crimes de meurtre avec violence. Entre 2006 et 2010, 1000 procès pour meurtre ont été instruits, alors qu’entre 2011 et 2017 ce chiffre a grimpé pour atteindre 1700 à la fin 2017.

Plusieurs facteurs sont incriminés dans ce fléau qui se doit d’être analysé à la lumière des mutations sociales et économique et des défis sécuritaires que connait notre pays.

Selon les statistiques du ministère de l’Intérieur, depuis le début de 2017 les 74.521 personnes recherchées ont été arrêtées par les forces de sécurités. Le nombre de braquages atteint 5309 cas résolus.

La cybercriminalité est devenue un nouvel espace de défi sécuritaire et de lutte contre la criminalité. La lutte contre le terrorisme s’axe essentiellement sur ce domaine où s’effectuent (90%) des activités des réseaux terroristes (embrigadement et recrutement).

Outres les affaires liées au terrorisme, on voit fleurir tous les autres types de criminalité connectée : l’immigration clandestine, le trafic de drogue, l’escroquerie économique. Ce sont au total 118 affaires de cybercriminalités déjà portées devant la justice depuis début 2017.

Concernant l’espace public et particulièrement le réseau de transport public, les campagnes sécuritaires font état de 8968 affaires de vols et braquages et de 4789 affaires de drogue (détention de cannabis ou de comprimés). Les campagnes sécuritaires ont également permis la saisie de 65.000 armes non autorisées.

Concernant les cas de violences et d’agressions le ministère a résolu 11.153 affaires sur un total de 24.957 plaintes. Les cas de violence en milieu familial, particulièrement sur mineur ont atteint 15.064 plaintes avec 5357 cas élucidés.

Le volet du terrorisme, grande cause de sécurité nationale a vu enregistrer entre le 1er janvier et le 30 octobre 2017, 867 arrestations.

Tous crimes confondus, ce sont 162.623 affaires criminelles qui ont été traitées depuis le début de l’année 2017 avec un taux d’élucidation de 86%.

ADD

Commentaires:

Commentez...