Il y a cinquante ans, les 18 matches des Aigles de Carthage

L’inamovible Attouga gardait les bois de l’Equipe Nationale en 1967

L’année 1967 a été des plus actives pour l’équipe nationale tunisienne de football. En effet, notre onze représentatif était engagé sur plusieurs fronts et joua la bagatelle de 18 matches officiels et amicaux.

Le onze de l’époque avait une ossature qui comprenait des joueurs devenus mythiques. Citons l’inamovible Attouga dans les bois. Citons aussi les défenseurs Benzarti, Douiri, Mghirbi et Habacha. En attaque, Chaibi, Anniba, Machouche et Lahmar animaient le volet offensif. Le milieu était tenu par Chetali, un véritable homme-orchestre.

En 1967, la Tunisie avait commencé son année avec un nul blanc contre la Turquie et l’achèvera avec un score similaire face au Maroc. Notre onze joua aussi contre le Cameroun et le Congo pour la Coupe d’Afrique et le Maroc pour la qualification aux Jeux olympiques.

La grosse compétition de cette année 67 sera constituée par les Jeux méditerranéens avec des confrontations avec la Libye, la Turquie et l’Espagne.

Enfin, la Tunisie a été opposée aux militaires de l’URSS à Moscou et rencontra plusieurs clubs en amical à l’instar de Victoria Prague, Locomotive Sofia, Marseille ou Nantes.

Globalement, le bilan des Aigles de 1967 sera des plus positifs avec seulement quatre défaites, dont une seule en match officiel (0-2 face à l’Espagne, pour les Jeux méditerranéens).

Dire que cinquante ans sont déjà passés sur les exploits de cette génération qui comprenait aussi les Madhi, Chaoua et autres Delhoum et Romdhane.

Commentaires:

Commentez...