L’Algérie accuse le Maroc « d’inonder l’Afrique de drogue » !

Illustration

Une nouvelle crise diplomatique est sur le point de voir le jour entre les deux voisins du Grand-Maghreb. En effet, les déclarations d’Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères se sont directement attaquées au Maroc, l’accusant de transporter « le hachich » (terme marocain pour désigner le cannabis) via son transporteur national Royal Air Maroc.

Invité du Forum algérien des chefs d’entreprises, Messahel y a lancé une forte attaque contre le Royaume. Il a explicitement accusé les banques marocaines en Afrique de blanchir l’argent de la drogue et Royal Air Maroc de transporter « autre chose que des passagers ». Il affirme que “ce sont des Chefs d’Etat africains qui le lui ont dit“, rapporte le site marocain médias24.

Une déclaration qui a été également rapportée par des médias algériens comme l’Expression. « Le chef de la diplomatie n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour exprimer l’exaspération des pouvoirs publics.

Il a ainsi accusé le Maroc d’inonder l’Afrique de drogue. Se référant à des confidences faites par des hauts responsables africains » rapporte le quotidien.

Ce samedi 21 octobre 2017, le Maroc décide de rappeler son ambassadeur en consultation à Alger comme signe de protestation diplomatique contre de telles accusations.

A la suite de ces déclarations “gravissimes », le chargé d’affaires de l’Ambassade d’Algérie à Rabat a été également convoqué, vendredi soir, au siège du Ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Il lui a été signifié le caractère irresponsable, voire « enfantin », de ces déclarations, émanant de surcroit du chef de la diplomatie algérienne, censé exprimer les positions officielles de son pays au niveau international,

Commentaires:

Commentez...