L’Agence allemande de la coopération Internationale GIZ présente ses objectifs pour la Tunisie

Une réunion a eu lieu entre Zied Laadhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, avec les hauts experts de la GIZ (Agence Allemande de la Coopération Internationale) au cours de laquelle la situation de la coopération technique entre la Tunisie et la GIZ et les perspectives de son développement ont été discutées.

L’exposé présenté par les experts a mis l’accent sur les objectifs globaux de la coopération dont essentiellement le développement des régions défavorisées et la création des opportunités d’emploi et de formation surtout pour les jeunes, ainsi que l’appui à la croissance économique.

Cette coopération concerne quatre clusters importants, à savoir les ressources naturelles, l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique, l’économie et l’emploi et la Gouvernance et la démocratie.

L’exposé a montré également que la coopération technique avec la GIZ n’a cessé de se développer depuis son démarrage en 1975, elle s’est accélérée surtout après 2011 passant d’une enveloppe moyenne de 5 millions d’Euros par an à 30 millions d’Euros actuellement sous forme de dons.

Les hauts experts de la GIZ ont souligné la volonté de leur institution de développer davantage ce partenariat et de l’élargir à d’autres domaines d’activités.

Ils ont également passé en revue la stratégie du portefeuille de la GIZ qui s’oriente au plan quinquennal 2016-2020 et aux orientations stratégiques du gouvernement tunisien, cette stratégie reflétera également les initiatives allemandes pour des nouveaux thèmes tels que la migration, la sécurité, le tourisme et l’économie verte.

Dans ce cadre, il est à signaler que l’Allemagne à intensifié son engagement pour soutenir le processus de transition démocratique en Tunisie. Cet engagement d’aide allemande à la Tunisie est passé de 102 millions d’euros en 2011 à 285,3 millions d’euros en 2017. Une enveloppe de 100 millions d’euros a récemment été accordée à la Tunisie comme appui budgétaire dans le secteur de l’eau.

Zied Laadhari a exprimé sa satisfaction de l’ampleur de l’engagement du Gouvernement Allemand notamment la GIZ pour appuyer davantage la Tunisie dans cette phase transitoire, hissant les experts Allemands et leurs vis-à-vis tunisiens de continuer sur cette voie de succès.

Il a également mis en exergue l’impact socio-économique de cette coopération et de ce partenariat riche et de ses perspectives prometteuses, insistant sur l’importance de travailler sur la réduction des lourdeurs administratives de part et d’autre afin d’accélérer la réalisation des projets.

Enfin, il a suggéré l’organisation de rencontres périodiques et régulières pour la mise au point de l’état d’avancement des projets.

Commentaires:

Commentez...