Affaire du « baiser interdit » : Le couple maintenu en prison

Le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, Sofiene Seliti, a annoncé dans la soirée du mercredi 18 octobre 2017, que la justice a rendu son verdict concernant l’affaire du « baiser interdit », dans laquelle un couple avait été condamné à la prison ferme.

Concernant le refus d’obtempérer à un ordre, l’outrage à un fonctionnaire public et l’atteinte aux bonnes mœurs, la justice a décidé de réduire la peine de l’homme à 4 mois et de la Tunisienne à 2 mois de prison. Quant à l’atteinte aux bonnes mœurs, un non-lieu a été prononcé.

Une affaire qui a pris de l’ampleur

Jugé le 4 octobre par le tribunal cantonal de Carthage, Nessim avait été mis en examen entre autres pour « acte sexuel ». Il a finalement écopé de quatre mois et demi de prison ferme pour « atteinte à la pudeur », « refus d’obtempérer », « outrage à un fonctionnaire public » et « atteinte aux bonnes mœurs ». Son amie tunisienne a quand à elle écopé de trois mois fermes pour « atteinte à la pudeur », « refus d’obtempérer » et « état d’ébriété sur la voie publique ».

De nombreux Tunisiens se sont insurgés sur les réseaux sociaux du traitement de la justice et de la police. De quoi encourager Ouassila à lancer une pétition pour appeler l’ambassadeur de France en Tunisie à intervenir dans l’affaire de son frère. La mère du jeune homme, Leila Haouala, est actuellement en Tunisie.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...