Il était une fois Joseph Baranès, le roi tunisien de la bonneterie

Il était une fois Joseph Baranès, le roi tunisien de la bonneterie

Par -
Au quartier de la Hafsia, l’impasse Baranès en hommage à Joseph Baranès | Crédit photo : Hatem Bourial

Dans le temps, la réputation de Joseph Baranès relevait de la légende populaire. Sa boutique se trouvait au 25, rue Gamal Abdenasser et de là, il alimentait en gros et en détail, le marché de la bonneterie d’enfants.

Avec son fils, il tenait un autre magasin à la rue de Constantine (actuelle rue M’hamed Ali) dont l’enseigne était Au Petit Paradis.

Baranès a compté parmi les commerçants les plus réputés dans le domaine du textile. De manière très anecdotique, le nom de cette famille d’origine juive tunisienne signifie en dialectal « chiffons ». C’est dire combien le nom Baranès est relié dans la mémoire populaire à tout ce qui est textile.

De nos jours encore, au quartier de la Hafsia, non loin de la rue Achour, se trouve une impasse fort connue qui porte le nom des Baranès.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo