L’UE approuve le versement d’une assistance macrofinancière de 200 millions d’euros à la Tunisie

Le siège de la Commission européenne | CP : archives Webdo

La Commission européenne, au nom de l’UE, a approuvé ce mardi 10 octobre, le versement à la
Tunisie d’un prêt de 200 millions d’euros.

500 millions d’euros versés en trois tranches

Ce versement marque le lancement du deuxième programme d’assistance macrofinancière (AMF-II) à la Tunisie. Au total, ce sont 500 millions d’euros qui seront versés en trois tranches en 2017 et 2018.

Pierre Moscovici, commissaire pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, a déclaré à cette occasion: «L’aide versée aujourd’hui à la Tunisie témoigne de notre ferme détermination à soutenir la reprise économique de l’un de nos plus proches voisins.

Plus que jamais consciente de l’urgence, la Tunisie a réaffirmé son engagement en faveur d’un véritable partenariat. L’UE soutient résolument la Tunisie dans ses efforts pour assurer la prospérité de tous ses citoyens.»

Le deuxième programme d’assistance macrofinancière a été proposé à la suite des attentats terroristes de 2015, qui ont contribué à interrompre le redressement économique de la Tunisie.

Cette situation a fortement pesé sur sa balance des paiements et ses besoins de financement. Ce programme a été approuvé par le Conseil et le Parlement européen le 6 juillet 2016.

Respect d’un certain nombre de conditions

Les deuxième et troisième tranches de l’AMF-II (150 millions d’euros chacune) seront subordonnées au respect d’un certain nombre de conditions quant aux politiques à mener en matière d’assainissement budgétaire et d’amélioration des dispositifs d’aide sociale et du climat des affaires dans le pays, précise la Commission européenne dans un communiqué.

La stratégie d’aide à la Tunisie poursuivie par l’UE comprend aussi des programmes d’appui budgétaire au titre de l’instrument européen de voisinage (IEV), dont la Tunisie est l’un des principaux bénéficiaires parmi les pays du voisinage méridional, ainsi que des prêts importants octroyés par la Banque européenne d’investissement.

L’assistance macrofinancière est un instrument de réponse exceptionnelle aux crises, que l’UE met à la disposition de ses pays partenaires voisins. Cet instrument est complémentaire de l’aide apportée par le Fonds monétaire international.

L’UE finance les prêts accordés au titre de l’assistance macrofinancière par des emprunts sur les marchés des capitaux. Les fonds ainsi obtenus sont ensuite prêtés aux pays bénéficiaires à des conditions financières semblables à celles dont l’UE a elle-même bénéficié.

La Tunisie, partenaire privilégié

La Commission a proposé le programme AMF-II en faveur de la Tunisie le 12 février 2016. LeParlement européen et le Conseil l’ont adopté le 6 juillet 2016. Ce nouveau programme fait suite à un programme d’assistance macrofinancière de 300 millions d’euros approuvé en 2014.

Depuis la révolution de 2011, l’UE apporte un soutien continu et croissant à la Tunisie dans la transition de celle-ci vers la démocratie. Lors de la session du Conseil d’association du 11 mai 2017, le ministre maltais des affaires étrangères, M. George Vella, a, au nom de la haute représentante, Mme Federica Mogherini, réaffirmé l’importance que l’UE attachait à sa coopération avec ce partenaire privilégié qu’est la Tunisie.

Un milliard d’euros depuis 2011

La communication conjointe de la haute représentante de l’UE et de la Commission européenne
du 29 septembre 2016, intitulée «Renforcer le soutien de l’UE à la Tunisie», et les conclusions du Conseil du 17 octobre 2016 confirment également l’engagement de l’UE et de ses États membres.

Ces deux opérations d’AMF complètent les subventions accordées par l’UE à la Tunisie au titre de la politique européenne de voisinage et de son instrument financier, l’IEV. L’aide accordée par l’UE à la Tunisie depuis la révolution de 2011 représente à ce jour plus d’un milliard d’euros.

Commentaires:

Commentez...