La filiale tunisienne de Qatar Charity soupçonnée de financer le terrorisme

La filiale tunisienne de Qatar Charity soupçonnée de financer le terrorisme

Par -

La crise du Golfe, entre le Qatar d’un côté et l’Arabie Saoudite et ses alliés d’un autre, n’est pas prête de s’éteindre. Les accusations de soutien au terrorisme ont dépassé les frontières qataries, pour atteindre les organisations travaillant dans plusieurs autres pays.

En effet, l’Arabie saoudite et ses alliés ont publié ce vendredi 9 juin, une liste de personnes et organisations qui seraient liées à des activités « terroristes » soutenues, selon eux, par le Qatar. Parmi les entités citées, l’association caritative Qatar Charity, active dans divers pays, dont la Tunisie, via sa filiale Tunisia Charity.

Tunisia Charity pointée du doigt

Le député indépendant Walid Jalled a appelé le juge d’instruction du tribunal de première instance de Tunis et le pôle judiciaire financier à ouvrir une enquête quant aux sources de financement de l’association Tunisia Charity, et ses secteurs d’activités.

Jalled a également appelé à enquêter sur le président de l’association Abdelmonen Daïmi, frère du député Imed Daïmi, secrétaire général de Harak Tounes Al Irada. Selon lui, l’association dispose d’un budget de plusieurs millions de dinars.

I.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo