Après Jarraya, Chennoufi et Ben Ismail, l’ancien cadre douanier Ridha Ayari arrêté

Jusqu’ici quatre arrestations ont eu lieu dans le coup de filet anticorruption effectué par le gouvernement.

Après les hommes d’affaires Chafik Jarraya, Yassine Chennoufi et Nejib Ben Ismaïl, le douanier Ridha Ayari a été arrêté ce mardi 23 mai « en vertu de l’état d’urgence », en vigueur dans le pays depuis novembre 2015, a déclaré ce mercredi 24 mai à l’AFP un haut responsable sous couvert d’anonymat.

Les quatre personnes ont été arrêtées pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » et « corruption », a indiqué ce responsable. « Ils sont impliqués dans des affaires de corruption et soupçonnés de complot contre la sûreté de l’Etat par leur incitation et le financement présumé de mouvements de protestation à El-Kamour et dans d’autres régions », selon lui.

Ce coup de filet intervient par ailleurs quelques jours après le témoignage édifiant de Imed Trabelsi sur les pratiques de corruption en Tunisie.

Lors d’une audition publique vendredi de l’Instance vérité et dignité, chargée d’enquêter sur les violations des droits de l’homme du passé, Imed Trabelsi a décrit un système bien huilé grâce à la complicité de douaniers, de hauts fonctionnaires et de ministres.

AB

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...