Tataouine : Blocage, grèves générale et de la faim à El Kamour

Tataouine : Blocage, grèves générale et de la faim à El Kamour

Par -
Protestataires d’El Kamour. CP : Tataouine tv.

Attendant encore la réponse du gouvernement à leurs revendications, les protestataires d’El Kamour ont annoncé qu’une grève générale pourrait avoir lieu lundi 22 mai, si leurs demandes ne sont pas acceptées.

Le passage des camions des sociétés pétrolières a été interdit depuis hier, jeudi 18 mai et cinq manifestants opposés à l’offre du gouvernement, ont également entamé une grève de la faim, accordant ainsi 48 heures aux autorités pour satisfaire leurs demandes.

Selon Said Dabbabi, sit-inneur, le nombre de contestataires qui se trouvent près de la station de pompage du pétrole, s’élève, à l’heure actuelle, à 1000 personnes et l’on s’attend à ce que le nombre des grévistes de la faim augmente considérablement dans les prochains jours.

Dans une déclaration à la TAP, Dabbabi a souligné que les manifestants réclament la création de 1500 emplois dans les compagnies pétrolières, 3000 dans la Société de l’environnement et du jardinage, outre une allocation de 100 millions de dinars au profit du Fonds du développement de la région.

Dabbabi a qualifié de ” civique ” le mouvement de protestation d’El Kamour en allusion à une éventuelle confrontation avec les forces de la garde nationale et de l’armée qui assurent la protection de la station de pompage du pétrole.

Quelques jours plus tôt, la majorité des sit-inneurs, se sont déclarés, favorables à la fin des protestations. Une minorité de manifestants a, toutefois, choisi l’escalade et s’est, dirigée vers la station de pompage du pétrole où elle a entamé un deuxième sit-in à 10 km de la région où a eu lieu le premier mouvement de protestation.

Rappelons que les termes de l’accord conclu entre les protestataires d’El Kamour et le ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi comprennent :

  • Le recrutement de 1000 personnes dans les sociétés pétrolières à partir de juin 2017
  • Le recrutement de 500 personnes dans les sociétés mères avant 2018
  • Le recrutement de 1000 personnes dans les sociétés environnementales à partir de la semaine prochaine
  • Le recrutement de 1000 personnes à partir de janvier 2018.
  • La mise en place d’un budget de 50 millions de dinars comme fonds d’investissement annuel.
  • Pas de poursuites judiciaires contre les manifestants
  • La priorité aux manifestants d’El Kamour dans ces accords.

DA

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo