France : A Auxerre, un médecin tunisien devenu indispensable

yonne
Hôpital de l’Yonne à Auxerre

La migration des médecins tunisiens était toujours contestée en Tunisie, mais pas dans les pays qui les accueillent comme la France, là où les compétences tunisiennes en médecine s’installent pour exercer.

Jeune Afrique a récemment publié un article intitulé « Tunisie : le grand exode des médecins », revenant sur les causes qui poussent les médecins tunisiens à quitter leur pays.

Et ce sont ces médecins qui contribuent à l’amélioration de la situation des hôpitaux des autres pays comme la France, première destination de nos médecins.

A l’hôpital d’Auxerre, en France, plus d’un médecin sur trois est de nationalité étrangère, nombreux d’entre eux sont Tunisiens.

Francebleu.fr, revient, dans un article publié ce mardi 28 février, sur cet hôpital, où Atef Bahloul a 36 ans. Ce chirurgien urologue tunisien, est devenu indispensable.

En effet, arrivé en France en 2009, exerce depuis 3 ans à l’hôpital d’Auxerre. « La plupart des patients lui sont reconnaissants de s’être installé dans l’Yonne » a-t-on écrit.

Il leur épargne des déplacements pour aller se soigner dans d’autres régions. « Pour eux, c’est intéressant de trouver un médecin qui s’occupe d’eux, qui fait le nécessaire pour leurs pathologies, ici à Auxerre, sans être obligés de se déplacer à 150 km pour trouver un urologue, à Dijon ou à Paris » a-t-il expliqué.

Le directeur des ressources humaines de l’hôpital, confirme, pour sa part, que sans les médecins étrangers, dont Bahloul, l’hôpital ne pourrait pas assurer une offre de soins de qualité.

Le même problème relatif au manque de la médecine de spécialité est constaté dans les régions, en Tunisie, mais vu les problèmes de l’infrastructure et de l’équipage nos compétences préfèrent quitter le pays…

Commentaires: