Un « Davos de la paix » en Normandie avec la Tunisie à l’honneur

Davos Normandie
Hervé Morin, président de la Région Normandie, et François-Xavier Priollaud, vice-président de la Région (photo – normandie-actu / Frédéric Leterreux)

La Tunisie sera l’invité d’honneur de la première version du « Davos de la Paix » qui se tiendra à Caen, cette belle ville française de Normandie, et ce, les 23 et 24 mars 2017.

C’est ce qu’a déclaré le président de la région, Hervé Morin, jeudi 23 janvier 2017, à Sidi Bou Saïd en remettant des médailles régionales à neufs vétérans tunisiens qui avaient participé à la libération de la France pendant la deuxième guerre mondiale.

« Nous avons décidé de faire de la Normandie une terre de la paix et de la liberté. » a-t-il affirmé vu que l’opération Neptune des troupes alliées en juin 1944 en Normandie en a fait la bonne renommée internationale dont elle bénéficie aujourd’hui.

Hervé Morin a, par ailleurs, souligné l’importance d’un Davos de la paix « dans un monde où l’on n’a jamais autant consacré d’argent aux budgets militaires. Un monde où l’on voit de plus en plus la montée des nationalismes et du repli sur soi ».

De sa part, le maire de Louviers et vice-président en charge des affaires européennes et internationales, François-Xavier Priollaud, a exprimé son souhait de « donner du sens à la politique internationale de la Normandie », notamment à travers cet événement, rapporte Normandie-actu.

Les chefs d’États du monde entier se retrouveront, alors, en Normandie à l’honneur de la Tunisie pour donner une chance à la paix dans une conjoncture internationale marquée par les guerres et la montée de l’extrémisme et la xénophobie.

La présence de la Tunisie dans un forum mondial de cette ampleur est, en quelque sorte, un rappel à la communié internationale que la liberté et la démocratie, une fois acquises, elles ne sont pas à l’abri d’un basculement dans les guerres fratricides que connaissent la Syrie et la Libye.

En un sens, ce forum sera un hommage au parcours de combattant que la Tunisie a dû faire pour préserver la paix sur son territoire malgré les multiples menaces terroristes qui l’ont secouée de temps à autre.

Commentaires: