Affaire Briki : « La voix de la raison l’aurait finalement emporté !? »

Affaire Briki : « La voix de la raison l’aurait finalement emporté !? »

Par -
Nouredine Taboubi, secretaire général de l'UGTT et Youssef Chahed, chef du gouvernement (photo - Mosaique)
Nouredine Taboubi, secretaire général de l’UGTT et Youssef Chahed, chef du gouvernement (photo – Mosaique)

A l’issue de son entretien, ce lundi 27 février 2017, avec le chef du gouvernement Youssef Chahed, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a annoncé que c’est « la voix de la raison qui l’a finalement emporté ».

Sans livrer explicitement le fond de sa pensée, Nouredine Taboubi s’est contenté de rappeler que la Tunisie doit toujours rester gagnante et que toutes les parties doivent garder le sens de la responsabilité.

En exprimant ainsi sa satisfaction de l’échange qu’il a eu avec le chef du gouvernement, on est en droit de penser que Youssef Chahed aurait, peut être, accepté de revenir sur sa décision de nommer Khalil Ghariani à la tête du ministère de la Fonction publique.

Cette déduction est d’autant plus légitime que l’UGTT s’était montré hier farouchement à l’encontre d’un remaniement ministériel qui mettrait une figure de proue de l’UTICA à la place de Abid Briki connu pour avoir été l’un des leurs.

Sans nous donner une réponse satisfaisante à ce sujet, la déclaration de Taboubi donne de quoi penser qu’un compromis politique aurait trouvé sa place entre le gouvernement et l’UGTT pour maintenir le pacte de Carthage. Un pacte dont l’UGTT est un des piliers.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo