L’arabe est-il notre langue maternelle ?

C’est un débat de fond qui se pose et se repose régulièrement. La question a l’avantage d’être simple mais la réponse est bien difficile à trouver.

La langue arabe est-elle ou pas notre langue maternelle ? L’idiome tunisien est-il une langue à part entière ou un simple dialecte ?

langue arabeCe débat fait rugir les passions à chaque fois que ces questions sont abordées. Pour les uns, il n’y a pas photo, il ne devrait exister nulle autre langue que l’arabe pour fonder notre identité. Pour les autres, la langue tunisienne est plus qu’un dialecte et devrait constituer le socle de cette identité.

Les positions semblent inconciliables avec les uns s’appuyant sur la constitution qui dit que l’arabe est la langue officielle et les autres qui défendent le Tunisien car il s’agit de la langue maternelle.

De toute évidence, les deux sont bien complémentaires et, selon le phénomène de la diglossie, l’on apprend la première auprès de sa mère et la seconde dans les livres des écoles et des kottebs.

De plus, le Tunisien entretient une relation très proche des langues française et italienne tout en ayant un talent inné pour l’apprentissage des langues. Dans la Tunisie d’aujourd’hui, on parle aussi espagnol, allemand ou anglais et russe.

Alors, tout cela relève-t-il des querelles byzantines et des clivages entre camps idéologiques opposés ou bien s’agit-il d’une question véritablement essentielle ?

Il y aurait fort à dire et discuter dans ce domaine afin de faire évoluer les positions des uns et des autres.

Mais ne dit-on pas que du débat jaillit la lumière !

HB

Commentaires: