L’installation de caméras de surveillance dans l’espace public est anticonstitutionnelle !

camerasChawki Gaddes, le président de l’instance nationale de protection des données personnelles (INPDP), a fait savoir, ce lundi 9 janvier 2017, que l’installation des caméras de surveillance dans l’espace public est en contradiction avec la constitution tunisienne, dont l’article 24 garantit la protection de la vie privée des personnes.

Le président de la (INPDP) a insisté, sur les ondes de Jawhara fm, sur le fait que cette protection devrait aussi comprendre l’espace public, car aller au marché, rentrer à telle heure ou se donner un rendez-vous avec telle ou telle personne sont autant de détails qui touchent au cœur même de la vie privée même s’il se manifestent dans l’espace public.

Selon Chawki Gaddes, l’installation de ces caméras ne peut être acceptable que lorsqu’elle est accompagnée par une loi préalable et en conformité avec l’article 24 de la constitution.

AA

Commentaires:

Commentez...