Allemagne, Belgique, France, Italie, Anis Amri a aussi transité par les Pays-Bas

anis-amri
Crédit photo : Reuters

Après la diffusion d’images de vidéosurveillance le montrant à Lyon, les enquêteurs ont établi que l’auteur présumé de l’attaque était passé par les Pays-Bas au cours de son trajet jusqu’à Milan, où il a été tué par les policiers dans la nuit de jeudi à vendredi.

Soupçonné d’être l’auteur de l’attaque du 19 décembre lors de laquelle 12 personnes ont été tuées à Berlin, Anis Amri a vu son parcours retracé par les enquêteurs. Mercredi, des informations diffusées par LCI et L’Express indiquaient qu’Anis Amri aurait transité par les Pays-Bas via la gare routière d’Amsterdam.

Des sources proches de l’enquête ont confirmé à l’AFP que le jeune homme était passé par les Pays-Bas, mais en partant d’une gare routière à une heure d’Amsterdam. Il «aurait voyagé dans la nuit du 21 au 22 décembre par car de la gare routière de Nimègue», une ville des Pays-Bas près de la frontière avec l’Allemagne, «jusqu’à la gare ferroviaire de Lyon-Part-Dieu». Ce trajet laisse penser que l’auteur présumé de l’attentat n’a pas séjourné de façon prolongée en France.

Reste, pour les enquêteurs, à déterminer quel a été le trajet d’Anis Amri entre l’attentat du 19 décembre et le départ depuis les Pays-Bas deux jours plus tard. Les investigations se poursuivent pour déterminer notamment comment il a quitté la capitale allemande pour rejoindre les Pays-Bas.

Les autorités allemandes recherchent d’éventuels complices, alors que trois proches du tueur présumé, dont son neveu, ont été interpellés samedi en Tunisie.

Lire aussi :

Commentaires: