Crowdfunding pour la Rachidia : Le blues des archives et le rock des donateurs !

rachidiaSympathique initiative d’un collectif de cinq associations et entreprises culturelles qui se mettent en mouvement pour apporter leur soutien à la vénérable Rachidia, l’institut de musique tunisienne fondé en 1934.

Ces organisations sont Aswar al madina, Carthagena, Dar Ben Gacem, Doolesha et Enauvateur. Elles réunissent des jeunes, de étudiants, des artistes, des artisans, des architectes, des écologistes et des opérateurs culturels et touristiques.

Ce groupe ad hoc vient en effet de lancer une opération de crowdfunding visant à recueillir auprès de donateurs potentiels la somme de 5000 euros afin de sauvegarder et restaurer les archives de la Rachidia.

Ces archives qui sont déposées dans un des locaux de la Rachidia comprennent des partitions, des documents et aussi des instruments de musique. Elles sont dans certains cas dans un état de dégradation inquiétant.

Il faut noter qu’une opération de sauvetage de ces archives a été engagée depuis le mois d’avril et a d’ores et déjà permis de sauver un fonds important qui concerne la période 1934-1956.

Il s’agit maintenant de travailler sur le fonds des années 1957-2016 pour les quatre prochains mois.

Plus largement, l’objectif de cette campagne de crowdfunding devrait permettre de numériser ces archives et installer un studio et une bibliothèque au sein de la Rachidia pour faciliter la consultation de ce fonds essentiel pour l’histoire contemporaine de la musique tunisienne.

Les dons demandés sont de 5 à 500 euros et la contrepartie en nature de ces dons permettra aux donateurs de recevoir diverses gratifications allant d’une promenade dans la médina à un abonnement annuel pour les concerts de la Rachidia.

Comme quoi, les archives du malouf qui, actuellement, ont le blues pourraient revivre grâce au rock des donateurs !

HB

Commentaires:

Commentez...