Le cinéma, une passion contagieuse ?

cinema-passion

Si on vous demandait de choisir un film culte, lequel choisiriez-vous et pour quelle raison ?

Tel a été le but du jeu que j’ai initié sur facebook il y a une dizaine de jours.
Les règles, inspirées de précédents jeux sur facebook, sont toutes simples. Chacun doit :

  1. Poster l’affiche d’un film culte.
  2. Liberté totale quant au fait d’expliquer ou pas son choix.
  3. Nommer six personnes
  4. Taguer la personne qui vous a nommé(e).

Pour démarrer le jeu, j’avais choisi de publier l’affiche du film «Al Massir – Le destin» de Youssef Chahine et j’avais désigné six amis pour qu’ils prennent la relève.

Plusieurs jours plus tard, quelle ne fut pas ma surprise que de constater la popularité du jeu qui avait bien pris et s’était propagé considérablement. Les facebookers ont aimé y jouer. Et continuent d’ailleurs à le faire. J’ai même vu des versions dérivées, deux en arabe et une en anglais. Ce développement est génial parce qu’il va permettre à plus de personnes de participer. Le jeu a d’ailleurs dépassé nos frontières pour atteindre le Canada, l’Egypte et le Liban.

Inciter les non professionnels à parler de cinéma
et les impliquer davantage

L’une des deux versions en arabe a été faite par Mohamed Atef, critique de cinéma égyptien. Il a néanmoins introduit une petite modification aux règles en exigeant que chacun justifie son choix et a lui-même décrit longuement le film qu’il a choisi. Lorsque je l’ai interrogé, il a répondu qu’il voulait inciter les non professionnels à parler de cinéma et les impliquer davantage. D’après lui, la plupart des gens regardent les films, les apprécient, mais ne connaissent que rarement le nom du réalisateur ou du scénariste. Ce jeu est donc une bonne occasion de développer leur culture cinématographique.

Le jeu s’est donc propagé. A la fois chez des professionnels du cinéma (réalisateurs, producteurs, acteurs, critiques) et des simples amateurs. Est-ce l’idée du partage qui a séduit? Le partage d’une passion? Ou de souvenirs? Ou d’impressions? L’envie de partager ce qu’on aime et le faire découvrir aux autres?

Certains respectent scrupuleusement les règles du jeu, d’autres pas du tout. Ce qui est dommage parce que cela perturbe le jeu, soit en déformant les règles soit en arrêtant la chaîne. D’autres, beaucoup plus rares, ont apporté quelques notes de fantaisie et d’humour.

A quelques exceptions près, les personnes nommées, et donc sollicitées pour jouer, s’y sont pliées avec plaisir. Certaines personnes ont même demandé elles-mêmes à être nommées pour prendre le relais.

Il faut pouvoir déterminer ce qu’est un film culte ?

Personnellement, j’ai été nommée 7 fois, j’ai donc à ce jour, choisi 7 films différents, avec un grand plaisir à chaque fois. Plusieurs personnes ont d’ailleurs été, comme moi, sollicitées plusieurs fois.

En principe presque tous ceux qui répondent choisissent un film. Seules deux ou trois personnes ont répondu pour annoncer leur refus de participer au jeu, faute de pouvoir arriver à choisir un film culte ou préféré. La réalisatrice Hinde Boujemaa par exemple a refusé de jouer, pour elle, lui demander de choisir un seul film est comme lui demander de choisir parmi ses enfants, elle s’y refuse. Elle ne peut choisir un seul film, elle en aime plusieurs et ne peut les départager ! Pareil pour le critique de cinéma Khemais Khayati qui a refusé catégoriquement de faire un choix.

D’ailleurs la remarque qui revient très souvent dans les divers statuts et commentaires est : il est très difficile de choisir.

Il est vrai que choisir un film est très difficile. Il faut pouvoir déterminer ce qu’est un film culte? Comment le choisir? Pourquoi tel film et pas un autre? Qu’est donc un film préféré? Et pour quelles raisons?

Finalement à chaque période de notre vie correspond un film ou des films préférés. Et ces films préférés le sont peut-être pour des considérations strictement personnelles qui n’ont aucun lien avec la qualité intrinsèque de film.

Il faut aussi comprendre que choisir un film ne se fait pas au détriment d’autres films. On choisit juste pour le jeu, et le choix n’est pas immuable, il pourra changer plus tard !
Certains ne pouvant choisir un seul film, ont partagé deux ou trois affiches de films dans la même publication. Et quelque part, pourquoi pas ?

Sur facebook sont donc apparues des dizaines et des dizaines d’affiches de films. Des films de tous genres et de toutes époques. Des films très vieux et des films très récents, des films très connus et des films complètement méconnus du grand public. Ces films viennent de très nombreux pays, essentiellement des Etats Unis d’Amérique et d’Egypte, mais également d’Iran, d’Afghanistan, d’Inde, de France, d’Algérie…

N’y a-t-il pas de film tunisien culte ?

Mais paradoxalement, bien que le jeu ait commencé depuis une dizaine de jours, à ma connaissance personne n’a encore choisi de film tunisien. C’est seulement au 7ème jour qu’on a vu apparaître un acteur tunisien, en l’occurrence Lotfi Abdelli, mais sur l’affiche du film maltais «Simshar». Pourquoi donc aucun film tunisien n’a été choisi? N’y a-t-il pas de film tunisien culte? Est-ce que le tunisien n’a pas confiance en son propre cinéma? N’en est-il pas fier? Où sont passé les divers «Silence du Palais», «Halfaouine – L’enfant des terrasses», «L’homme des cendres», «Poupées d’argile », etc…?

Bien sur, il y a eu des choix de films prévisibles, tels «Autant on emporte le vent» (1939) réalisé par Victor Fleming, «Le Parrain» (1972) par Francis Ford Coppola, ou même «A l’est d’Eden» (1955) par Elia Kazan.

cinema-bobineQuelques films ont été choisis plusieurs fois, tels «Vol au-dessus d’un nid de coucou» (1975) de Milos Forman ou «Sur la route de Madison» (1995) de Clint Eastwood ou encore «Rencontre avec Joe Black» (1998) de Martin Brest.

Quelques joueurs ont juste partagé une affiche sans donner aucune explication, d’autres ont expliqué leurs choix, d’autres encore ont donné une carte d’identité du film, avec moult détails et parfois même avec une petite biographie du réalisateur.

Cela a donné une sorte de base de données ou de catalogue, très hétéroclite il est vrai, mais très intéressant aussi. Et justement certains facebookers disent en être très contents parce que cela leur offre la possibilité de découvrir des films qu’ils ne connaissaient pas.

Quant aux réactions des lecteurs, elles sont très diverses. Pour certains films, on trouve des dizaines de commentaires, des avis, des critiques, des appréciations, des photos, des anecdotes liées au film. Pour d’autres films, presqu’aucune réaction.

Pourquoi est-ce que les facebookers ont aimé partager leurs films préférés ? Pourquoi partager sur Internet ? Quelle en est la motivation ?

En ce qui me concerne personnellement, je pense que ce qui m’a poussée à lancer ce jeu est mon amour du cinéma. Et comme toute personne amoureuse, il y a un désir de partager sa passion, en parler… Avoir envie de savoir ce que les gens en pensent, aiment, connaitre leurs goûts, leurs opinions… C’est pouvoir pénétrer un monde de rêve et le partager avec ceux qui le souhaiteraient.

Et cet intérêt des gens pour le cinéma m’a fait très plaisir.

Cinéma ou économie ?

Finalement ce jeu a non seulement permis à tous ceux qui y ont participé de partager cet amour du cinéma, mais aussi pendant quelques jours, ils ont laissé de côté leurs différents pour se concentrer sur cette passion. Ils ont pu échapper un peu du quotidien, oublier la politique, les disputes, les polémiques et les problèmes, et se sont concentrés sur des discussions à propos de films, de réalisateurs, d’acteurs, de cinéma, de culture, de livres mêmes…Chacun donnant son avis, défendant son point de vue, partageant sa passion, racontant parfois des souvenirs liés au film choisis. Bref, ils ont pu parler un langage commun pendant un certain temps avant de reprendre chacun son propre chemin. Pour l’anecdote, M. Hakim Hammouda, ancien ministre des Finances et passionné de cinéma, a même écrit à l’occasion de sa participation au jeu qu’il est en période de longue hésitation : cinéma ou économie ?

Peut-être aussi que certains ont pris conscience ces dernières années de l’importance du rôle de la culture en général et du cinéma en particulier. Ils ont réalisé que le cinéma a une influence aussi importante que l’école, qu’il a un rôle d’éducation, permet la réflexion et est un moyen de faire face à la montée de l’obscurantisme.

Ces discussions ont d’ailleurs dépassé le cadre de facebook. Samedi soir, je suis allée à une soirée entre amis et ce jeu a été l’occasion de parler de cinéma, de réalisateurs, de films, d’acteurs… et mes amis m’avaient raconté qu’ils avaient été très heureux de participer à ce jeu qui les a plongé dans leurs souvenirs «cinématographiques», et leur a rappelé certains vieux films, certains films cultes et certains réalisateurs tel Stanley Kubrick. Pareil hier au restaurant avec d’autres amis qui se sont mis à énumérer d’autres films.

Plus généralement, est-ce que ce jeu a permit de sensibiliser au cinéma en particulier et à la culture en général ? A part quelques moments agréables partagés, peut-on escompter des résultats concrets positifs?

Le temps nous le dira!

Neila Driss

Commentaires: