Qui sont ces fous qui zigzaguent sur l’autoroute de la Marsa ? Et pourtant, les chiffres sont sanglants !

Conduite à risque ou comportements criminels ? Sur la route qui mène de Tunis à la Marsa, les chauffards qui roulent à tombeau ouvert sont devenus légion et semblent ne plus craindre personne.

Le mauvais exemple est d’abord venu des taxis collectifs qui, forts d’appuis inavouables, n’en font qu’à leur tête, doublent quand ils l’entendent et circulent parfois dans des rafiots qui sont à l’épave ce que la ferraille est aux automobiles.

Autoroute de la Marsa
Autoroute de la Marsa

Comme si ce danger public ne suffisait pas, ce sont maintenant, de jour et de nuit, d’autres voitures qui ont adopté le zigzag et le mépris du code de la route comme mode de circuler. Les incidents se multiplient, le danger guette et la police de la circulation routière est aux abonnés absents.

Même les fameux radars semblent obsolètes tellement c’est l’anarchie la plus totale sur cette route qui prend encore des vies innocentes à cause de chauffards en série.

Des mesures urgentes sont à prendre pour le bien de tous car cette route est devenu un axe majeur de la circulation dans le Grand Tunis. Et le fait qu’on y tolère pareils excès souligne bien l’incurie qui progresse par métastases successives…

H.B.

Commentaires:

Commentez...