Le Festival International du Film Arabe de Gabes rend hommage à la femme tunisienne

Film Warda
Film Warda

A l’occasion de la fête de la femme, le Festival International du Film Arabe de Gabès (FIFAG) organise, le 13 Août 2016 à 22h, au Théâtre de plein air de Gabès, une projection du film documentaire tunisien «Warda, la passion de la vie» de Mahmoud Jemni. (Entrée gratuite)

Par cette projection, le FIFAG a voulu rendre hommage à la femme tunisienne. Cette femme qui, tout au long des siècles, a prouvé son courage et sa détermination à défendre sa patrie, faire avancer son pays et améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.

Cette femme tunisienne, digne fille de la Kahena, de Alyssa, de Arwa Al Kairawania, de Aziza Othmana… Cette femme tunisienne qui depuis 5 ans porte le pays à bout de bras. Cette femme tunisienne qui, pas plus tard qu’hier, a non seulement offert à la Tunisie sa première médaille olympique pour 2016, mais a aussi offert à la femme africaine sa toute première médaille olympique de l’escrime!

Pour le FIFAG, croire en la femme tunisienne n’est pas un vain mot, mais bien une réalité: il a en effet pour présidente d’honneur, notre star internationale Hend Sabry, et ses deux présidentes de jury de l’édition 2016 sont Dorra Bouchoucha et Fatma Saidane, deux tunisiennes exceptionnelles.

Réalisé en 2015, le film «Warda, la passion de la vie», raconte l’histoire d’une jeune artiste tunisienne passionnée de gravure et atteinte du cancer.

Selon le réalisateur, «les évènements de ce film de 26 minutes relatent la vie quotidienne de Warda entre soins et création pour arriver enfin à vaincre la maladie», il ajoute que «sa volonté, son talent et son amour pour la vie lui ont valu de participer à des foires nationales et internationales».

Ce documentaire suit donc le quotidien de cette jeune plasticienne et l’accompagne tout au long de ses journées lorsqu’elle va se faire soigner, passe des moments en famille, prend des cours de gravure…..

A travers l’histoire de Warda, le réalisateur montre qu’il ne faut jamais se laisser aller au désespoir, que la vie continue, qu’elle mérite d’être vécue pleinement et qu’il faut se battre toujours et encore. Il montre aussi que l’Art est un moyen de résistance qui permet d’avancer, de rêver, de créer, de faire des projets… L’Art donne un sens à la vie.

«Warda, la passion de la vie» a remporté en 2015, le Grand Prix du Nil du meilleur court-métrage documentaire lors de la 4ème édition du Festival du Cinéma Africain de Louxor (LAFF), en Egypte. Il a également reçu en 2016, la mention spéciale du jury de la compétition des films documentaires des 6èmes Journées Cinématographiques d’Alger (JCA), en Algérie.

Mahmoud Jemni, réalisateur du film «Warda, la passion de la vie» est un cinéaste tunisien. Il a débuté sa carrière la fin des années 1960 au sein des ciné-clubs avant de participer à des tournages. Il a coréalisé et réalisé plusieurs films dont notamment, en 2012, «Coloquinte», un documentaire de 52 minutes à travers lequel il présente les témoignages d’anciens prisonniers politiques et combattants tunisiens, avant et après l’indépendance, sur le souvenir de la torture et les sévices qu’ils avaient subis.

Mahmoud Jemni est également critique de cinéma et auteur. Il a aussi été secrétaire général de l’ATPCC (Association tunisienne de la promotion de la critique cinématographique) et membre du jury dans quelques festivals dont ceux du Caire, Dubaï et Locarno. Il a été l’initiateur et l’encadreur du jury pour enfants aux Journées cinématographiques de Carthage. Il est également l’auteur d’un livre «Quarante ans de cinéma tunisien: regards croisés».

M. Mahmoud Jemni est actuellement le Président du Festival International du Film Arabe de Gabès, dont la deuxième édition aura lieu du 24 au 30 Septembre 2016.

Neila Driss

Commentaires:

Commentez...