« Des médecins, des pharmaciens et des employés de la CNAM forment des lobbies au sein du secteur médical »

lobbying

Depuis quelque temps, le secteur médical en Tunisie connait plus de bas que de hauts.

Avec les affaires des stents et des anesthésiants périmés, les médecins se trouvent aujourd’hui pointés du doigt, qu’ils soient impliqués ou pas.

Lobbying ?

Selon la secrétaire générale du Syndicat de l’hôpital Habib Thameur, Samia Bouslema, les lobbies existent bel et bien dans le secteur médical. Ces lobbies sont formés de médecins, de pharmaciens et d’employés de la CNAM.

Dans une déclaration accordée à Shems Fm, Bouselma a appelé à l’ouverture d’une enquête afin de dévoiler la vérité.

Les cardiologues réagissent

Concernant l’affaire des stents périmés, les membres de la Société tunisienne de Cardiologie et de chirurgie cardiovasculaire en présence du Syndicat Général des Médecins, Pharmaciens et Dentistes hospitalo-universitaires et l’Union des Médecins Spécialistes Libéraux, ont publié un communiqué dans lequel ils ont condamné « la campagne orchestrée par les autorités compétentes et les termes violents ainsi que les décisions précipitées à l’encontre des cardiologues et des chirurgiens cardiovasculaires qui portent atteinte à la fois à la confiance établie entre le patient et le médecin, et à leurs réputations nationale et internationale ».

Ils ont également demandé à ce que les cardiologues et la cardiologie soient laissés « en dehors des manœuvres politiciennes et populistes ».

Commentaires:

Commentez...