Des barrages totalement secs, des réserves d’eau rétrécies de 25%, les experts s’inquiètent

eau

Lors d’une visite effectuée dans une usine de la région de Siliana, le ministre de l’Agriculture Saad Seddik est revenu sur la perturbation de la distribution de l’eau potable et la crise à laquelle fait face le pays.

Le ministre a indiqué à Jawhara fm que les précipitations ont diminué de 28%. De même pour les réserves d’eau qui ont connu une baisse de 25%.

Selon lui, la crise a atteint les nappes d’eau phréatiques et souterraines, vu que certains barrages se trouvent actuellement secs, notamment le barrage de Wadi Nabhana.

Seddik a rappelé que la Tunisie est un pays pauvre en eau avec une disponibilité de l’eau renouvelable par habitant de moins de 480m3, soit en dessous de la moyenne soulignant la nécessité donc de trouver des solutions à ce problème.

A rappeler que le directeur de l’exploitation du Centre au sein de la SONEDE, Adel Belaid, a affirmé l’existence d’une perturbation au niveau de la distribution de l’eau qui est due, selon lui, à la sécheresse et à la faiblesse des précipitations, durant l’année 2016.

Belaid a ajouté qu’aucune date de retour à la normale n’a été encore fixée et que les coupures d’eau durant la nuit se poursuivront jusqu’à nouvel ordre.

Commentaires: