Corruption : L’employé ayant découvert l’affaire des stents périmés, puni et muté

st

Le député du bloc d’el Horra Sahbi Ben Fraj a annoncé mercredi 29 juin 2016, que l’employé de la CNAM ayant découvert l’affaire des stents périmés implantés par un médecins chez ses patients, a été sanctionné administrativement et muté de son poste.

A l’issue d’une réunion extraordinaire de l’Instance de lutte contre la corruption présidée par Chaouki Tabib, Ben Fraj a souligné la nonchalance médiatique suspecte quant au traitement de cette affaire « dangereuse ».

Il a ajouté qu’aucune partie officielle n’a ouvert une enquête ni déposé une plainte auprès de la justice, un simple avertissement a été envoyé à l’une des cliniques impliquées dans cette affaire.

« Seule l’instance de lutte contre la corruption a transmis ce dossier au juge d’instruction auprès du Tribunal de 1ère Instance de Tunis, » a-t-il indiqué.

sahbi-ben-fredj

A rappeler qu’une lettre adressée par l’Union Populaire Républicaine à l’Instance nationale de lutte contre la corruption fait état d’un cas de corruption qui met en danger la santé des Tunisiens.

La lettre indique que le parti a pris connaissance de cette affaire à travers la CNAM. Il s’agit, selon la lettre, d’un médecin exerçant dans une clinique à Tunis qui a implanté à ses patients, des stents expirés.

Le ministère de la Santé a annoncé ensuite qu’il a été décidé de fermer la salle de cathétérisme de la clinique, suspectée d’avoir utilisé des stents « périmés » insérés chez des patients et qu’une commission d’enquête sera chargée des investigations.

Lire aussi :

 

 

Commentaires:

Commentez...