Deux mandats de dépôt émis à l’encontre d’Adel Ghandri

adel

Deux mandats de dépôt ont été émis à l’encontre du terroriste Adel Ghandri arrêté lors de l’opération de Mnihla.

Le juge d’instruction du pôle antiterroriste a émis le premier mandat pour implication dans les attentats de Sousse et du Bardo, le second concerne l’implication de Ghandri dans les événements de Mnihla.

Rappelons que plusieurs rumeurs ont circulé autour de l’arrestation du terroriste, premier responsable de l’entrée des armes en Tunisie.

Selon le journal « Al Akhbar », dans son édition de ce jeudi 26 mai 2016, Adel Ghandri aurait été arrêté dans des conditions assez particulières, dignes d’un film de James Bond.

Des unités de la Garde nationale auraient reçu des informations portant sur la présence du terroriste dans une des cliniques de la capitale. Adel Ghandri voulait changer les traits de son visage pour pouvoir fuir les avis de recherche.

La même source indique à « Al Akhbar » que des éléments de la Garde nationale se seraient déguisés en chirurgiens et auraient interpellés le terroriste par surprise dans la salle d’opération alors qu’il s’apprêtait à se faire opérer.

En mars dernier, la chaine Elhiwar Ettounssi avait affirmé que Ghandri a été capturé lors de l’opération terroriste du 7 mars 2016 à Ben Guerdane.

Une autre rumeur avait évoqué la capture de Ghandri en Libye, mais après deux semaines, il s’est avéré que le terroriste a été en effet arrêté lors des évènements sécuritaires d’El Mnihla.

Dans un communiqué rendu public, samedi 14 mai, le ministère de l’Intérieur a annoncé que ce terroriste originaire de Ben Guerdane et qui faisait l’objet de plusieurs avis de recherche pour son implication dans plusieurs attaques terroristes en Tunisie, a été arrêté lors de l’opération sécuritaire de Mnihla.

I.B.

Commentaires:

Commentez...