Leurs salaires réduits de moitié, les djhadistes de Daech cherchent à fuir les zones de combats

ISISLes djihadistes du groupe terroriste Etat islamique n’auraient plus le moral pour combattre alors que Daech a du mal à faire face à ses pertes de territoire, ses problèmes financiers et la pression militaire.

Selon The Mirror, qui se base sur une étude du Centre américain de lutte contre le terrorisme (CTC), des djihadistes sont tellement désabusés qu’ils sont à la recherche d’une issue de sortie afin de quitter Daech.

Selon le rapport publié par le think tank de l’armée américaine du Centre de lutte contre le terrorisme des djihadistes de l’État islamique auraient consulté des médecins afin de de se faire délivrer des certificats les dispensant des combats.

Les raisons qui les poussent à agir de la sorte seraient liées aux problèmes financiers que traverse actuellement Daech sans oublier les pertes des territoires occupés, précise The Mirror.

L’Etat islamique serait, en effet, dans l’incapacité de payer les salaires de ses djihadistes ce qui a conduit à une vague de désillusion dans les rangs des combattants de Daech, toujours selon le journal britannique.

La désillusion serait telle que les terroristes chercheraient désormais par tous les moyens à fuir et à déserter les zones de combat, explique le CTC. Une grève risque donc de frapper Daech si l’on en croit et le CTC et The Daily Mirror qui précisent que l’organisation terroriste a été contrainte de réduire les salaires de leurs combattants de moitié.

Plus tôt cette année, il a été rapporté que l’Etat islamique paie désormais ses djihadistes environ 150 dollars par mois en raison de «circonstances exceptionnelles», selon un document publié par Bayt al-Mal, le Ministère du Trésor de Daech.

A.B.

Commentaires: