Afra Ben Azza, 17 ans, frappée et arrêtée le 16 décembre, libérée

Afra Ben Azza 2Les droits de l’homme sont drôlement malmenés en Tunisie, de manière encore plus aiguë ces derniers mois, avec la condamnation d’homosexuels et des violences policières toujours impunies.

Afra Ben Azza, 17 ans, militante du mouvement Manich M’sameh, avait été arrêtée hier mercredi 16 décembre et frappée par des policiers lors d’une manifestation contre la transformation d’un café historique du centre du Kef.

La société civile et les internautes tunisiens se sont déchainés sur les réseaux sociaux partageant la photo du visage tuméfié, en sang, de la jeune fille.

Le juge de l’enfance du tribunal de première instance de Tunis a ordonné sa libération.

Afra est accusée d’outrage à fonctionnaire. Son affaire a été reportée au 31 décembre. Elle sera examinée en présence de conseillers de l’enfance et représentants des services de protection de l’enfance.

On rappelle que le ministre de l’intérieur a décidé d’ouvrir une enquête sur cette affaire d’arrestation de mineure.

S.B

Commentaires:

Commentez...