32.727 morts et 13.463 « attaques terroristes » : Hausse vertigineuse du nombre des...

32.727 morts et 13.463 « attaques terroristes » : Hausse vertigineuse du nombre des tués dans des attentats dans le monde en 2014

Par -
Attentat à la voiture piégée contre l'ambassade de France à Tripoli, 23-04-13 - photo (@Eh4b10)
Avec près de 33.000 morts en 2014 dans des « attaques terroristes », le monde a connu une hausse vertigineuse du nombre de personnes tuées par des attentats, s’est alarmée la diplomatie américaine.

Dans un rapport mondial glaçant, le département d’Etat analyse également l’émergence fulgurante du groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, concédant qu’il faudra des années pour en venir à bout.

Le nombre de tués en hausse de 81%

Ce panorama statistique annuel, qui s’arrête au 31 décembre 2014, décompte 13.463 « attaques terroristes » l’an dernier – une augmentation de 35% par rapport à 2013 – ayant provoqué la mort de 32.727 personnes. Cela représente une hausse de 81% du nombre de tués sur un an.

Dans cette avalanche macabre de chiffres, Washington relève que 95 pays ont été frappés par des actes « terroristes » en 2014 mais que plus de 60% d’entre eux se sont produits en Irak, au Pakistan, en Afghanistan, en Inde et au Nigeria. Et 78% des personnes qui ont perdu la vie se trouvaient en Irak, Syrie, Afghanistan, Pakistan et au Nigeria.

34.791 blessés et 9428 otages

Cette poussée effarante du nombre de morts s’explique par le fait qu' »en 2014 il y a eu 20 attaques qui ont tué (chacune) plus de 100 personnes, contre deux du même type en 2013″, selon le secrétaire d’Etat américain.

Un total de 34.791 personnes ont également été blessées dans ces attentats et 9428 autres ont été prises en otage.

Concept idéologique, sujet à de multiples controverses, le « terrorisme » est défini juridiquement par le gouvernement américain comme un acte « de violence prémédité, aux mobiles politiques, perpétré par des groupes sous-nationaux ou des agents clandestins, contre des cibles non combattantes ».

L’EI, une organisation « sans précédent » dans l’histoire du terrorisme

Ce rapport met surtout l’accent sur le groupe jihadiste EI qui contrôle depuis juin 2014 de larges pans de la Syrie et de l’Irak. Les Etats-Unis ont mis sur pied depuis septembre une coalition militaire internationale qui a effectué des milliers de frappes contre les bastions de l’EI, mais Washington reconnaît que cette organisation islamiste ultra radicale sunnite est « sans précédent » dans l’histoire du terrorisme et que son éradication prendrait de trois à cinq ans.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo