« Pas d’augmentation sur les prix des cartes de recharge téléphonique » selon le ministère des TIC

642_001M. Ahmed Ben Hassine, chargé du bureau de presse et de la communication, au sein du ministère de l’Enseignement supérieur, des technologies de l’information et de la communication (TIC), nous a confirmé, ce jeudi 22 janvier, qu’il n y aura pas d’augmentation sur les prix des cartes de recharge téléphonique en Tunisie.

Cette déclaration intervient suite aux récentes plaintes des citoyens quant à l’augmentation des prix des cartes de recharge téléphonique chez certains distributeurs.

[quote_box_center]

Il n y a pas eu et il n y aura pas d’augmentation des prix des cartes de recharge téléphonique cette année, la taxe imposée par la loi de finances complémentaire 2014 de 400 à 500 millimes sera fixe tout au long de l’année. L’augmentation actuelle est due au fait que certains revendeurs ont voulu tiré des bénéfices supplémentaires sur les ventes des cartes et que cette affaire n’est pas réglementaire. Les opérateurs téléphoniques vendent les cartes à des grossistes qui eux les distribuent à des revendeurs, ces revendeurs ont deux ou trois autres revendeurs sous la main qui tirent profit de la vente en augmentant les prix à l’insu des consommateurs, du coup les opérateurs n’ont pas le contrôle sur cette augmentation.

[/quote_box_center]

Des revendeurs de cartes de recharge téléphonique ont en effet décidé d’augmenter les tarifs des cartes de recharge téléphonique. Ces tarifs ont été augmentés de 200 millimes pour les cartes de 5 dinars et de 400 millimes pour celles de 10 dinars sans que le ministère de l’Economie et des Finances ne soit au courant.

Dans une déclaration sur les ondes de Radio Mosaique FM, mardi 20 janvier, Habiba Louati, directrice des études et de la législation fiscale au ministère des Finances, a nié que cette augmentation ait été décidée par le ministère des Finances.

Les 3 opérateurs Tunisie Telecom, Orange et Ooredoo, également, ne sont pas au courant de cette augmentation. Kaouther Khelifi, chargée de la communication au sein de Tunisie Telecom, nous a également démenti toute augmentation et précisé que Tunisie Telecom n’avait reçu aucune notification à ce sujet de la part du ministère des Finances.

S’adresser aux points de vente officiels

Par ailleurs, M. Ben Hassine annonce que le ministère des TIC recommande aux consommateurs de boycotter ces revendeurs et de s’adresser aux points de vente officiels afin de s’octroyer ces cartes de recharge téléphonique.

Des équipes de contrôle du ministère du Commerce seront déployés pour mettre un terme à cette augmentation anarchique, a annoncé, de son côté, ce jeudi 22 janvier, Mohamed Ali Ferchichi chargé de communication au sein de ce ministère sur les ondes de radio Shems FM.

Commentaires: