Lutte contre la corruption en Tunisie : Transparency International et I Watch...

Lutte contre la corruption en Tunisie : Transparency International et I Watch demandent l’engagement des candidats aux législatives

Par -

Corruption

Les deux organisations Tranparency International et I Watch (Ana Yakedh) ont demandé, ce jeudi 2 octobre, à tous les partis tunisiens qui se présentent aux élections législatives du 26 octobre prochain de s’engager publiquement dans la lutte contre la corruption en Tunisie.

En 2013, la Tunisie a été placée à la 77ème position sur 177 pays en termes d’indice de perception de la corruption (IPC), selon un rapport publié mardi par Transparency International.

Ghada Zughayr, directrice de la section MoyenOrient et Afrique du Nord de Transparency International, a déclaré que l’adoption de cet engagement par les candidats serait « un pas très important en réponse aux demandes imminentes du peuple tunisien et ce, en cessant la mauvaise gestion de postes publics, les négociations secrètes et la corruption ». 

Les deux organisations ont également appelé, ce jeudi 2 octobre, le prochain gouvernement « à prendre des mesures sérieuses et concrètes vers l’application de la Convention des Nations Unies ratifiée par la Tunisie en 2008 et de remplir leurs obligations et ce en mettant en place une stratégie nationale de lutte contre la corruption au plus tôt possible en collaboration avec les parties concernées, y compris les organisations de la société civile ».

TI et IW ont demandé au gouvernement de permettre à la Commission nationale pour la lutte contre la corruption de jouer efficacement son rôle en lui octroyant les ressources financières et humaines.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo