Affaire des syndicalistes limogées – Le PDG de Latécoère demain à Tunis...

Affaire des syndicalistes limogées – Le PDG de Latécoère demain à Tunis pour rencontrer Houcine Abassi

Par -

Mise à jour 10 juillet 2014

Une deuxième rencontre entre Abassi et le PDG de Latécoère est prévue pour ce jeudi 10 juillet à 11 heures du matin au siège du ministère des Affaires sociales, en présence du ministre Ahmed Ammar Youmbai, selon M. Tahri. 


 

Le PDG du groupe Latécoère sera ce mercredi 9 juillet à Tunis, pour rencontrer Houcine Abassi, SG de l’UGTT, nous a déclaré Monia Dridi, membre du syndicat de base des employés de SEA Latelec. «Ils veulent régler le problème», nous-a-telle assuré. La rencontre aura lieu vers 11h du matin nous a confirmé M. Sami Tahri,  SG adjoint chargé de la communication (UGTT)

Sit-in-SEA-Latelec
Sit-in en soutien aux syndicalistes de SEA Latelec, le 8 juillet 2014, devant le ministère des Affaires sociales, à Tunis. Crédit photo : Khalil Abdelmoumen |webdo.tn

L’UGTT, un soutien lacunaire

Voilà plus d’un an, que Monia Dridi et neuf autres collègues travaillant au sein de SEA Latelec, filiale du groupe Latécoère, ont été licenciées à cause de leurs activités syndicales, affirment-elles.

En accord avec l’UGTT, la société a décidé, le 4 mars dernier, de réintégrer cinq, seulement, parmi ces employées. Les autres restent sur le carreau.

«L’UGTT nous avait délaissé,  mais maintenant, les responsables de la centrale syndicale n’hésitent pas à s’afficher à nos côtés, et affirmer leur soutien, et tous les autres discours de ce genre. Aujourd’hui, ils sont obligés de nous soutenir» a affirmé Mme Dridi.

20ème jour de grève de la faim

Les syndicalistes non-réintégrées ont multiplié les initiatives pour attirer l’attention sur leur situation. Sonia Jebali,  et Houda Thalji, ont franchi un pas vers la radicalisation de leur mouvement et ont entamé leur vingtième jour de grève de la faim.

«Leurs états de santé est très détérioré», assure Monia Dridi, précisant que la grève de la faim se poursuivra jusqu’à ce qu’elles recouvrent leurs droits.

Notons qu’aujourd’hui, un sit-in de protestation du comité de soutien à ces employées a eu lieu, à 11 heures, devant le ministère des Affaires sociales, à Bab Bnet, à Tunis. Seulement une dizaine de personne y ont participé.

Rappel

La FIDH (Fédération Internationale des Droits de l’Homme) a publié le 1er juillet un communiquéaffirmant son soutien aux syndicalistes Sonia Jebali et Monia Dridi, en grève de la faim  depuis le 19 juin, demandant leur réintégration au sein de l’usine Latelec de Fouchana, filiale de la multinationale française Latécoère.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo