Boutef a voté dans son fauteuil roulant !

Sa victoire ne faisant pas l’ombre d’un doute, c’est en fauteuil roulant que le président algérien Abdelaziz Bouteflika est allé voter ce matin. En compagnie de ses proches, il s’est rendu à l’école Bachir Ibrahimi d’El Biar (Alger) où il a accompli son devoir électoral.

Boutef 17-04-2014

Souriant à l’occasion de cette première apparition publique depuis mai 2012 à Sétif, il était entouré de deux de ses frères, dont Saïd, son conseiller spécial à qui l’on prête d’immenses pouvoirs, et d’un jeune neveu.
Abdelaziz Bouteflika est affaibli depuis un an suite à un accident vasculaire cérébral (AVC).

Ces élections considérées comme les plus controversées de l’histoire de l’Algérie du fait de l’état de santé fragile de Bouteflika, candidat à un quatrième mandat successif, devrait mobiliser près de 23 millions d’électeurs algériens appelés à choisir parmi six candidats en lice pour les cinq prochaines années.

Le démarrage du vote s’est accompagné d’incidents puisqu’on note déjà de nombreux bureaux de vote incendiés par des manifestants notamment à Tizi Ouzou lorsque des habitants ont mis le feu aux urnes d’un centre de vote d’Azroubar, dans la commune de Mizrana (daira de Tigzirt). Suite à cet acte, des heurts ont éclaté ce matin entre manifestants et brigade antiémeute

Un autre centre de vote a été attaqué, ce matin également et toutes les urnes ont été brûlées à Raffour (45 Km à l’est de Bouira, dans la commune de M’Chedallah) et où des affrontements ont éclaté entre des dizaines de manifestants et les forces de l’ordre avec un bilan d’une trentaine de blessés parmi les forces de l’ordre et une quinzaine de blessés parmi les manifestants. Le journal Al-Watan rapporte que le climat reste tendu et crispé dans de nombreuses localités de M’Chedallah.

Commentaires: