Deux ans de prison pour le viol d’un enfant, Twitter s’indigne

JuticeLa cour de première instance de Tunis a condamné à deux ans de réclusion le violeur, âgé d’une soixantaine d’années, d’un enfant dans une garderie à la localité de Boumhel (Ben Arous), rapporte aujourd’hui Mosaique Fm. La peine jugée légère a été accueillie avec beaucoup d’indignation par la twittosphère Tunisienne. Voici quelques réactions.

Zouhair Ben Jemaa trouve qu’il faut protéger la société des pédophiles, car le risque de récidive est élevé.

Un pédophile est un animal sauvage en liberté, il faut d’abord l’éloigner de la société et le soigner, sinon il ne faudra s’étonner de la récidive. – Zouhair Ben Jemaa

Hela M. s’est demandé sur quelles bases le juge s’est-il basé dans son jugement. Massir Destin a réagi à cette question signalant une aberration dans la loi tunisienne.

Il y a une aberration dans la loi: viol d’une adulte: perpétuité ou mort. Viol d’un enfant de moins de 15 ans: 6 ans de prison. – Massir Destin

Beaucoup de tweeples ont fait le lien entre la peine prononcée dans cette affaire et les sept ans de prison de Jabeur Mejri ou encore celle des fumeurs de cannabis comme le tweet suivant de Papiilon.

Une taffe sur un joint (même fumé ailleurs) c’est un an en de prison en Tunisie. Un viol de fillette, c’est 2 ans avec possibilité d’amnistie. – Papiillon

Le chroniqueur Haithem Mekki a également violemment dénoncé cette peine très légère. D’autres ont utilisé la satire pour exprimer leur mécontentement. Lenounette a publié que la Tunisie est devenue un paradis pour les pédophiles. Bidules voit en ce jugement une bonne promotion du tourisme en Tunisie.

Venez en Tunisie, un pays où le viol d’une gamine n’est puni que de deux ans de prison #Harissa #Karboul – Bidules

Commentaires: