15 mosquées reviennent dans le giron de l’Etat

Abderrazek Ben Khelifa (credit photo - TAP)
Abderrazek Ben Khelifa (crédit photo – TAP)

Le secrétaire d’Etat chargé des affaires régionales et locales, Abderrazek Ben Khelifa, a annoncé, hier, lors d’une conférence de presse tenue au siège du ministère de l’Intérieur, que des imams modérés ont été nommés à la tête de 15 mosquées qui étaient classées parmi les 150 mosquées échappant au contrôle de l’Etat, a rapporté l’agence TAP.

Rappelons, par ailleurs, que près de 150 lieux de cultes classés comme « dangereux » par l’Etat ont été recensés. Ces mosquées se situent principalement dans le Grand-Tunis (31 mosquées / Tunis : 14, Ariana : 7 ; La Manouba : 6 ; Ben Arous : 4), à Bizerte (16), Sousse (14), Sidi Bouzid (10) qui sont les régions les plus touchées.
Les gouvernorats de Tozeur et de Tataouine sont les uniques exceptions, puisqu’elles ne déplorent aucune mosquée échappant au contrôle de l’Etat.

Ben Khelifa a précisé en outre que ces nominations visent à garantir la neutralité des mosquées et le bon déroulement des prochaines élections. Il a assuré, par ailleurs, que des mesures de neutralisation des espaces publics seront prises, afin de garantir une exploitation de ces espaces, respectueuse de l’égalité des chances entre les partis politiques.

Sur un autre plan, Abderrazek Ben Khelifa a fait savoir que la commission chargée de la révision des nominations au ministère de l’Intérieur se réunira, la semaine prochaine, pour examiner les opérations d’évaluation effectuées au niveau des régions.

Commentaires: