Opération Raoued : les terroristes étaient en contact avec la cellule de Borj Louzir

Gadhgadhi - SoumaliPendant l’assaut des deux maisons dans lesquelles étaient retranchés les terroristes de Raoued, ces derniers étaient en contact permanent avec leurs familles et des cellules dormantes à Tunis et ailleurs pour demander leur soutien. C’est ce qu’a révélé hier soir, Maître Imen Triki, présidente de l’Association Liberté et Equité dans l’émission «Pour ceux qui osent, seulement» présentée par Samir Ouafi sur Attounissia TV. Propos confirmés au passage par Yasser Dali, ancien expert en questions sécuritaires au sein du ministère de l’Intérieur.

Elle a donné ces indications en tant que «témoin», pour avoir pu suivre de près le déroulement de l’opération qui s’est d’ailleurs effectuée en présence et sous le contrôle du juge d’instruction et du procureur de la République. Ces contacts ont, par ailleurs, aidé les forces de sécurité à localiser la maison de Borj Louzir qui a été, avant-hier, le théâtre d’un autre assaut et qui s’est soldé par l’arrestation de quatre terroristes dont le suspect principal dans l’assassinat de Mohamed Brahmi, Ahmed Malki surnommé Soumali.

Par ailleurs, Maître Triki a démenti l’information diffusée sur Al Moutawassat TV au sujet de l’existence de bouteilles de vin et de vêtements féminins trouvés sur les lieux à Raoued. Elle a précisé que ces objets ne figurent pas dans la liste des effets confisqués.

Maître Imen Triki a également ajouté que l’intervention de la police a été correcte et conforme aux dispositions de la loi. Ayant suivi de près le déroulement de l’opération, elle a constaté, avec juge d’instruction et le procureur de la République, le refus d’obtempérer des terroristes malgré les sommations et les appels à se rendre.

Déterminés à résister jusqu’au bout, ils représentaient, selon elle, un danger pour les forces de sécurité qui les encerclaient et pour le voisinage. Elle a conclu que les forces de l’ordre n’avaient d’autres choix que de les abattre notamment lorsqu’il était question qu’ils fassent exploser des charges.

Commentaires:

Commentez...