Tunisie-USA : dans sa quête contre l’Aqmi, McCain vient prendre le pouls à Tunis

McCain à Tunis (photo - fb 03-04-2013)Les officiels américains viennent de plus en plus fréquemment à Tunis. Hier, deux sénateurs US ont rendu visite au Chef du gouvernement Ali Laarayedh pour faire, en quelque sorte, une analyse de la situation dans le cadre des relations tuniso-américaines.

Le sénateur républicain de l’Arizona, John McCain, actuellement membre de rang au Sénat, membre de la commission sénatoriale des services armés et de la commission des relations extérieures ; et son collègue Sheldon Whitehouse, sénateur démocrate de Rhode Island, président de la sous-commission judiciaire sur le crime et le terrorisme au Sénat, se sont d’abord rendus au Mali pour une visite de deux jours où ils ont évalué la situation sur le terrain dans la guerre menée par la France contre les rebelles islamistes dans le nord.

McCain a déclaré au Mali que les Etats-Unis continueront à fournir une aide humanitaire et une assistance militaire, y compris l’équipement, de la formation et de la technologie, à la campagne française pour chasser les rebelles de l’Aqmi du Mali. Où iront ces rebelles est-on censés de se demander ?

Hier, ils ont fait une escale à Tunis pour «insister auprès du chef du gouvernement, Ali Laarayedh, sur la nécessité d’agir dans la transparence afin de faire face aux groupes extrémistes», tout en «remerciant le Premier ministre de son engagement à prémunir l’ambassade américaine de toute nouvelle tentative d’attaque», rapporte l’agence TAP.

Cette visite des deux représentants US, se cantonne surtout à la question de la sécurité, du terrorisme et de l’extrémisme radical sous couvert de soutien à l’économie tunisienne et au développement, ainsi que sur l’avancement du processus démocratique en Tunisie.
Le message est donc assez clair et pour les Américains il s’agirait désormais de jouer cartes sur table et de ne plus feindre car la situation semble être très sérieuse, comme ne le cessent de le répéter tous les officiels américains de passage à Tunis.

Rien que la semaine dernière, le général US et commandant de l’US Africa Command, Carter Ham, avait mis en garde les autorités tunisiennes contre la menace terroriste qu’il a jugée sérieuse, révélant que l’Aqmi a bien l’intention de s’implanter en Tunisie. Le général avait axé son intervention sur la lutte contre le terrorisme et la nécessité pour les forces tunisiennes d’être en mesure de s’opposer à ce terrorisme.

Commentaires: