Et si le pétrole était le véritable enjeu de la révolution tunisienne ?

Des rumeurs persistantes font état, depuis quelques années déjà d’une découverte majeure de gaz naturel au large de Gabès ainsi que celle de gisements de pétrole de première importance au sud de la Tunisie.

Certains observateurs étrangers ont ainsi considéré, comme des indices concordants, le lancement de plusieurs grands projets en Tunisie du temps de Ben Ali.

Parmi ces projets, Sama Dubaï, la nouvelle cité sportive, l’aéroport d’Enfidha, gloutons en devises. Le fameux port en eaux profondes s’expliquerait alors, car il pourrait, selon les mêmes observateurs, accueillir des tankers.

La Tunisie serait-elle en passe de devenir un État pétrolier ? Allons-nous sur le moyen terme vers une synergie globale entre notre pays et la Libye dans le domaine pétrolier ? Verrons-nous la Tunisie bientôt membre de l’OPEP ?

Ce qui est, en tout cas avéré, c’est le fait que des sociétés d’études géologiques ont entrepris des travaux durables dans la région de Gabès. Il est, d’ailleurs, vrai que le résultat de ces recherches n’a jamais été véritablement dévoilé.

Certains voient, d’ailleurs, dans l’actuel activisme du Qatar dans la région et dans les nombreuses visites de responsables américains un enjeu pétrolier et financier.

Dès lors, le pétrole serait-il au centre de la révolution tunisienne ? La découverte de gaz naturel en quantités importantes est-elle à l’origine du bouleversement connu dans la région ?

Théorie du complot ou vérité encore cachée ? Est-ce de l’info ou est-ce de l’intox ?

Commentaires

© 2010 - 2013 YNJ
A propos | Contact | Emplois