Gérard Longuet, en Tunisie, aux frais de Ben Ali : un document...

Gérard Longuet, en Tunisie, aux frais de Ben Ali : un document de l’ATCE l’attesterait !

Par -

D’après le site «Les Inrocks», Gérard Longuet, ancien président du groupe UMP au Sénat et actuel ministre français de la Défense, est venu en Tunisie en 2006 au frais de la princesse, ou plutôt de Ben Ali, et ce, d’après un document officiel… tunisien !

Les deux auteurs de l’article, à savoir Nicolas Beau et Arnaud Muller, qui ne sont pas des inconnus puisqu’ils ont écrit «Tunis et Paris : les liaisons dangereuses», également pour Nicolas Beau «la Régente de Carthage», ont mis l’accent le fait que Gérard Longuet avait volé au secours de Michèle Alliot-Marie suite à l’affaire de l’avion gratuite d’un homme d’affaires. Et pour cause ! Longuet n’est pas blanc comme neige puisque lui aussi a profité de certaines largesses durant des déplacements personnels en Tunisie.

C’est en se basant sur des documents des archives de… l’Agence tunisienne de communication extérieure (ATCE), que les deux journalistes ont pu suivre l’escapade tunisienne de Gérard Longuet. D’ailleurs, ils écrivent : «Gérard Longuet est arrivé sur les côtes tunisiennes à bord à bord d’un beau voilier de 17 mètres de long, le Silver Shadow. (…) (Il) était accompagné pour cette croisière de Jean-Marc Sylvestre, chroniqueur renommé à l’époque de LCI et de TF1, avec lequel il part fréquemment en bateau. Leurs enfants les accompagnaient.

Ces vacanciers eurent la chance d’amarrer leur voilier dans le joli port de Sidi Bou Saïd et de séjourner deux jours dans le superbe palace cinq étoiles de Gammarth, The Residence. Selon la même source (le document de l’ATCE), le programme pour recevoir ces hôtes de marque comprenait une soirée au festival de Carthage et un dîner avec le ministre de Affaires étrangères de Ben Ali, Abdelwaheb Abdallah. (…)».

Mais ce n’est pas tout puisque le document fait état également du point d’honneur du gouvernement Ben Ali «à financer le séjour des Français». D’ailleurs Beau et Muller mettent à l’index le fait qu’«Oussama Romdhani, directeur Général de l’ATCE, demande aux responsables de l’Office national du tourisme tunisien de : «Bien vouloir envisager la possibilité de prise en charge des frais du séjour à l’hôtel The Residence à Gammarth de monsieur et madame Longuet [madame, in fine, ne participera pas au voyage]. L’ATCE, prendra en charge, par contre, le séjour de M. Sylvestre. (…) Dans un autre document, celui-ci en arabe, le directeur de l’ATCE demande à la direction du port de plaisance de Sidi Bou Saïd de réserver une place pour le voilier de Gérard Longuet et de Jean-Marc Sylvestre, « un ami de notre pays », précise la note».

Tous les documents qui ont été utilisés par les deux auteurs pour rédiger leur articles seront consultables sur le magazine «Les Inrockuptibles» de ce mercredi.

Commentaires: