Mais laissez donc tranquille l’armée tunisienne !!!

Le ministère de la Défense Nationale revient sur les affirmations de certains medias selon lesquelles le crash de l’hélicoptère militaire survenu en avril 2002 à Mejez El Bab serait d’origine criminelle.

Dans un communiqué publié vendredi, relayé par l’agence TAP, le ministère a accusé les chaines de télévision et les journaux ayant proféré ces accusations de « sensationnalisme médiatique ».

Le ministère en a profité pour expliquer que l’accident n’était pas un complot fomenté par l’ancien président mais plutôt le résultat d’une défaillance technique « au niveau des hélices ».
Selon le communiqué, « La diffusion de telles informations, sans vérification préalable, affecte la crédibilité de l’armée nationale réputée, depuis sa création, pour son patriotisme responsable, sa discipline et son dévouement au service de la patrie ».

Le ministère de la Défense Nationale se défend et critique cette désinformation. Toutefois, on est loin du cas de l’Egypte ou un cyberdissident égyptien a été arrêté pour avoir un peu trop « critiqué » l’armée de son pays. De la critique à la menace, il n’y a qu’un pas à franchir. Espérons que notre armée ne s’y aventurera pas.

Commentaires: